Lettre aux syndicats de journalistes

27/10/2017

Communiqué

Cher camarade,

 

Le 26e congrès du Syndicat général des journalistes, qui s’est tenu les 11, 12 et 13 octobre à Paris, m’a mandaté pour m’adresser à vous sur la situation créée par les ordonnances Macron afin que nous puissions envisager ensemble les conditions d’une action commune contre leurs conséquences pour la profession.

En effet, ces ordonnances vont donner la possibilité aux employeurs, par le biais d’accords dérogatoires, de revoir à la baisse voire de détruire un à un tous les acquis de notre profession aujourd’hui garantis par notre convention collective nationale étendue.

Avec les ordonnances, nous pourrions avoir demain des droits différents d’une entreprise à l’autre, d’une forme de presse à l’autre dans des domaines aussi essentiels que l’ancienneté, le 13e mois, l’indemnisation des congés maladie, les indemnités de départ à la retraite, les indemnités de licenciements, etc.

Les ordonnances ce serait encore plus de suppressions d’emplois, plus de précarité.

Avec les ordonnances, la clause de cession pourrait être remise en cause, de même que l’existence même de la Commission arbitrale.

En clair, c’en serait fini du statut de journaliste professionnel dans ce pays.

Notre syndicat a constaté que chacune de nos organisations partage la même analyse sur la nocivité des ordonnances et appelle de ses vœux une mobilisation de la profession pour les mettre en échec.

Ce constat, comme la gravité de la situation ainsi créée, nécessite, à nos yeux, une rencontre rapide de nos organisations pour envisager ensemble les modalités d’une telle mobilisation, au plan national comme dans les entreprises.

Je me tiens à votre disposition pour que nous puissions, si vous en êtes d’accord, fixer rapidement une date de réunion.

Je joins à ce courrier un document de notre syndicat analysant les conséquences des ordonnances ainsi que l’appel final de notre congrès.

Dans l’attente de votre réponse, je vous adresse mes plus sincères salutations syndicalistes.

Tristan Malle

Secrétaire général du SGJ-FO

 

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.