1er mai : pour les revendications, pour la défense de nos libertés, pour la solidarité internationale, mobilisons nous

Cette crise sanitaire, ce sont les travailleurs qui en sont aujourd’hui les premières victimes avec des milliers et des milliers d’emplois perdus, des baisses de salaire sans doute durables.
De nombreux plans sociaux, de restructurations, de délocalisations d’activités avec leur cortège de suppressions d’emploi sont en cours, financés par les centaines de milliards d’aides publiques dont ont bénéficié sans contrepartie les multinationales et beaucoup d’entreprises.