Si tu savais, Christian…

Le traitement dans nos journaux de l’agression dont a été victime notre confrère Christian Lantenois a créé un malaise au sein de la rédaction. (…) Le syndicat général des journalistes Force ouvrière, regrette les interprétations inappropriées de la direction et de la rédaction en chef et s’associe sans réserve aux démarches qui seront entreprises pour qu’un acte fort permette aux journalistes de travailler sereinement sans avoir à rougir des choix de leur hiérarchie.