Utilisation du correspondant local de presse : La Charente Libre condamnée

26/10/2015

Prud'hommes

Selon nos confrères de Médiapart, La Charente Libre vient d’être condamné par les prud’hommes pour avoir utilisé pendant deux ans une personne sous le statut de correspondant local de presse alors qu’il occupait la fonction de journaliste.

Le quotidien régional se voit contraint de requalifier en CDI le jeune homme à l’origine de la saisine judiciaire.

La Charente Libre a également été condamné pour travail dissimulé et licenciement sans cause réelle et sérieuse. Le CLP n’étant pas considéré comme salarié, le quotidien ne s’acquittait donc pas des cotisations patronales et salariales et avait décidé du jour au lendemain de licencier ce journaliste.

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.