Naufrage budgétaire à Radio France

Les élu-es du comité central d’entreprise de Radio France (CFDT, CFTC, CGT, FO, SNJ, SUD, UNSA) constatent un budget 2015 en déficit de 21,3 millions d’euros : une sombre première dans l’histoire de la radio publique.

Premier responsable de cette situation inédite : l’Etat, qui n’a pas respecté le contrat d’objectifs et de moyens (2010-2014) ! Depuis 2011, Bercy a amputé les budgets de Radio France de 87,5 millions d’euros par rapport à ses engagements. Auxquels il faut ajouter la dérive permanente du coût du chantier de la Maison de la Radio à Paris.

Désormais les missions de Radio France – informer, éduquer, divertir – se trouvent compromises. Radio France et ses salariés, ont déjà fait d’énormes efforts en matière d’économies depuis trois ans. L’entreprise décide cette année de diminuer de manière drastique les budgets consacrés aux antennes, et ce n’est qu’un début ! En 2015 : les auditeurs de France Inter, France Info, France Bleu, France Culture, France Musique, FIP, Mouv’, le public des orchestres et du chœur vont être les premiers lésés.

Comment le ministère de la Culture peut-il cautionner cette situation ?

Comment Mathieu Gallet peut-il dire aux syndicats qu’il n’espère pas un centime de plus de la part de la tutelle ?

Les élu-es du comité central d’entreprise de Radio France ne renoncent pas aux missions d’un service public de qualité et alertent les salarié-es sur le péril que court Radio France.

Séance extraordinaire du CCE Radio France du 20 janvier 2015

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.