Journée du 9 avril Rejoignons la grève interprofessionnelle et la manifestation à Paris

04/04/2015

Communiqués

Manif 9 avril

Après la réforme des retraites de 2010 et les multiples atteintes au Code du travail par les gouvernements successifs, les Valls et autre Macron entendent bien à nouveau sacrifier les salariés au seul profit des actionnaires.

–          Les retraités et ceux qui s’apprêtent à faire valoir leurs droits constatent les baisses de pensions

–          L’ANI de 2013 permet aux employeurs de remettre en cause la loi sur les 35 h (suppression des RTT) et de licencier plus facilement.

–          Le pacte de responsabilité se traduit par 50 milliards d’économie sur le dos des salariés au seul bénéfice des patrons. Les conséquences sont de plus en plus lourdes notamment pour la prise en charge médicale des travailleurs : hôpitaux saturés, déremboursements, augmentations des mutuelles…

–          40 à 50 milliards de crédits d’impôts sont offerts aux employeurs. Les dividendes des entreprises du CAC 40 ont bondi de 30 % en 2014.

–          La loi Macron, outre le travail du dimanche, remet en cause la responsabilité pénale des employeurs en cas d’accident et de problèmes graves de santé au travail, l’organisation des prud’hommes, etc.

–          Actuellement, une loi de prétendue « modernisation sociale » et une loi « Macron 2 » se préparent : les instances représentatives du personnel (CE, DP et CHSCT) et le temps de travail seraient réformés.

Dans le même temps, les suppressions d’emplois continuent de plus belle, les salaires stagnent ou sont revus à la baisse.

ésavoué par les urnes, le gouvernement persiste et affirme même sa volonté d’accélérer, au nom du patronat et aux ordres de la Commission européenne, les « contre-réformes » visant les droits et les conditions de travail des salariés. Déjà, les retraites complémentaires sont dans le collimateur.

Dans tous les secteurs, les salariés tentent de résister aux mauvais coups. La grève à Radio-France, qui se poursuit depuis 16 jours, en est une des illustrations.

Aujourd’hui c’est à l’échelle de tout le pays que doit s’organiser la résistance, dans la grève de tous les secteurs d’activité. Comme en 2006 avec le CPE, il faut faire céder le gouvernement et obtenir le retrait du Pacte de responsabilité et de la loi Macron.

 

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.