France Ô Malakoff sacrifié sur l’autel de l’austérité et de la saignée de l’audiovisuel public  

23/07/2018

Communiqué, France TV, TV

Après France 4, c’est la chaîne des Outremers France Ô qui va disparaître de la TNT dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel public, a annoncé jeudi le gouvernement, qui réclame en outre 190 millions d’euros d’économies au secteur d’ici 2022.

Le SGJ-FO dénonce la brutalité de cette annonce qui a été confirmée aux salariés de France Ô à Malakoff jeudi soir, par Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions.

 Malgré l’affirmation selon laquelle «  la représentation des territoires et des habitants ultramarins doit trouver sa place au sein de l’audiovisuel public, et non pas à la périphérie » c’est bien la seule logique d’économie et d’austérité qui justifie la fermeture de la chaîne. Le groupe devra économiser 160 millions d’euros (par rapport au budget 2018), Radio France 20 millions et les autres entreprises concernées (Arte, Ina, TV5 Monde et France Médias Monde) 10 millions, dans le cadre du vaste plan de réduction des dépenses publiques à horizon 2022.

 Le SGJ-FO dénonce cette saignée de l’audiovisuel public et soutient le combat de l’intersyndicale pour la sauvegarde des emplois. 400 salariés de France Ô à Malakoff sont concernés. La mobilisation se poursuit.

 

 

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.