Baisse du lectorat : des chiffres pour relativiser

Selon le 22e Observatoire de l’OJD, rendu public en mars 2012, la diffusion de la presse payante a continué à diminuer en 2011. Avec près de 4,117 milliards d’exemplaires vendus, elle affiche un recul de 2,3% sur 2010, année où un repli de 2,2% avait déjà été enregistré.

Dans le même temps, les visites de la presse payante sur internet ont bondi de 21,2%, soit près de 5,883 milliards de visites.

Au sein de la presse grand public, c’est la presse magazine – surtout celle consacrée aux loisirs et le people – qui marque le recul le plus net (-3,1%), la presse quotidienne résistant mieux (- 1,2%), selon l’OJD.

Une autre étude d’audience réalisée par Audipresse du 25 février au 31 décembre 2011 sur tous les supports des titres (papier, internet, tablette et mobiles) v, et intitulée One, vient toutefois tempérer ce tableau d’une presse présentée comme « en crise ».

En effet, elle révèle que plus de 35 millions de Français adultes, soit plus de 69%, lisent chaque jour au moins un titre de la presse. Pour 43%, il s’agit d’au moins un quotidien et pour près de 53% d’au moins un magazine.

Chaque mois, 97% des Français, soit la quasi-totalité de la population, a au moins un titre entre les mains et chacun lit au moins sept titres différents. Ce sont dans l’ordre les femmes (7,7 titres par personne), les 35-50 ans (7,6 titres) et les internautes (7,3 titres) qui sont les plus gros lecteurs de la presse.

Pour les journalistes FO, ces chiffres prouvent en tout cas qu’il y a encore de la place pour une presse pluraliste et de qualité en France, pour peu qu’on sorte des logiques purement financières, destinées à augmenter les profits des actionnaires plutôt que de donner aux citoyens ce droit démocratique essentiel qu’est le droit à l’information.

Pour peu aussi qu’on donne aux journalistes les moyens de faire pleinement leur métier, en toute indépendance, dans le respect de leurs droits collectifs et des principes professionnels.

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.