Les syndicats SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO demandent une entrevue à madame Françoise Nyssen, Ministre de la Culture

 

Madame la Ministre,

Nos organisations syndicales ont été alertées ces dernières semaines par plusieurs incidents qui menacent la liberté d’information et la liberté de la presse en France. Elles s’inquiètent également des conditions de plus en plus difficiles pour les journalistes d’exercer sereinement leur métier. La mésaventure vécue par notre consœur du quotidien suisse Le Temps arrêtée par la police à Briançon lors d’un reportage sur les migrants, les poursuites engagées pour une supposée « rébellion » contre le réalisateur britannique Lech Kowalski qui filmait un mouvement social à Guéret, ou la mise à l’écart d’un journaliste de l’émission de France 5 C à vous par des policiers en civil lors de la visite du président Macron à Roubaix-Tourcoing, constituent de graves entraves à la liberté d’information en France.

Les syndicats de journalistes s’inquiètent également de certaines pratiques portant atteinte au secret des sources des journalistes. La plainte déposée en juin par le ministère du Travail à la suite des révélations de Libération sur le contenu de la réforme du Code du travail, et plus récemment l’annonce d’un projet de plainte contre X de votre ministère après les révélations du Monde sur la réforme à venir de l’audiovisuel public, remettent en cause le principe de protection du secret des sources des journalistes, garantie par l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’Homme. Ce projet de réforme, réel ou supposé, préoccupe au plus haut point les salariés de l’audiovisuel public (France Télévisions, Radio France et France Médias Monde) qui sont littéralement assommés d’informations inquiétantes venant des services du ministère et des directions d’entreprises : projet de vastes restructurations accompagnées de licenciements, partenariats avec la presse écrite… C’est pourquoi nous souhaitons également avoir de notre part des éclaircissements sur ces projets.

Nous souhaiterions donc vous rencontrer pour aborder avec vous ces problématiques. Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre très haute considération.

Vincent LANIER, premier secrétaire général du SNJ

Emmanuel VIRE, secrétaire général du SNJ-CGT

Hakima BOUNEMOURA, secrétaire générale adjointe de la CFDT Journalistes

Tristan MALLE, secrétaire général du SGJ-FO

Paris, le 30 novembre 2017

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.