L’Express : nouvelle charrette de suppressions d’emplois

12/03/2019

L'INFO EN BREF

SGJ-INFOSInquiétude pour les 180 salariés (dont 127 journalistes) de l’Express. Alain Weill, le président du groupe Altice, qui vient de « s’offrir » pour 1 euro 51 % du capital de l’hebdomadaire, détenu jusqu’alors à 100% par Altice, entend supprimer d’ici l’été une quarantaine de postes dans la rédaction, principalement par des départs en clause de cession.

Ce n’est pas seulement cette nouvelle vague de suppressions d’emplois que redoutent les salariés qui se sont réunis en Assemblée générale la semaine dernière mais aussi un probable changement de ligne éditoriale lié au « projet de transformation » du nouveau patron.

En fait un vaste plan d’économies pour ramener à l’équilibre dès 2020 les comptes de l’Express qui a perdu 10 millions d’euros en 2018 et vu ses ventes chuter de 40% en quatre ans. A la clé, une nouvelle formule à pagination réduite et le développement des supports numériques. « Nous n’envisageons pas une disparition du papier, mais si ça doit s‘arrêter, ça ne sera pas un problème », a déclaré Alain Weill.

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.