Radio France : Grève massive contre un plan destructeur

20/06/2019

L'INFO EN BREF

Le 18 juin, les salariés de Radio France étaient massivement en grève (80%) à l’appel de six syndicats pour exprimer leur refus du plan d’économies et de suppressions massives d’emplois annoncé début juin par la PDG de l’entreprise de service public, Sibyle Veil.

Ce plan prévoit de faire 60 millions d’économies sur 3 ans, dont près de la moitié (29 millions) serait réalisée sur les charges de personnel. Cela se traduirait par la suppression, sous forme de départs « volontaires » de 270 à 390 postes. D’ores et déjà, la direction a annoncé une réorganisation du temps de travail pour « favoriser la polyvalence » et la suppression de 7 à 12 jours de congés.

Les syndicats sont unanimes pour exiger « le retrait de ce plan dangereux et destructeur » ainsi que des moyens et des effectifs permettant à Radio France d’assurer ses missions de service public. Ils accusent également la direction de s’appuyer sur des chiffres volontairement exagérés de hausse des charges pour organiser la casse sociale.

Une chose est certaine. Ce nouveau plan social ne peut qu’attiser la colère des salariés, quatre ans après celui qui avait provoqué la grève historique de plusieurs semaines au printemps 2015.

Il est également une nouvelle démonstration de la volonté des pouvoirs publics d’asphyxier financièrement le service public de l’audiovisuel en baissant drastiquement sa contribution à Radio France (moins 50 millions), comme à France Télévisions.

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.