Appel du SNJ, du SNJ-CGT et du SGJ-FO à s’engager massivement dans la grève à compter du 5 décembre

  • Défense et maintien de tous les régimes de retraite
    – Retrait du plan Macron-Delevoye
    – Retour à une retraite à taux plein à 60 ans

    Alors que de fortes mobilisations et les appels à la grève se multiplient dans de nombreux
    secteurs (RATP, SNCF, transports, EDF, fonction publique, industries chimiques,
    métallurgie…), les syndicats de journalistes SNJ, SNJ-CGT et SGJ-FO appellent
    l’ensemble des rédactions à s’engager massivement dans la grève à compter du 5
    décembre pour la défense et le maintien de nos régimes de retraite.
    Comme pour l’ensemble des salariés, ce projet signifie que tous les journalistes devraient
    à l’avenir travailler plus longtemps pour bénéficier d’une retraite réduite. En effet, ce ne
    sont plus les 25 meilleures années qui seraient prises en compte pour la capitalisation de
    points et le calcul de la retraite mais toute la carrière du salarié.
    Plus l’entrée dans une profession est tardive, plus le salarié devrait donc travailler
    longtemps pour capitaliser le nombre requis de points lui permettant de liquider sa retraite.
    Ce serait particulièrement vrai chez les journalistes, où l’accession au statut de permanent
    bénéficiant d’un CDI recule chaque année : on compte aujourd’hui 51% de pigistes chez
    les moins de 35 ans.
    Les grandes victimes de cette réforme des retraites seraient bien évidemment une
    nouvelle fois les journalistes rémunérés à la pige et en contrats précaires, déjà touchés de
    plein fouet par la scandaleuse réforme de l’assurance-chômage et particulièrement les
    femmes, qui sont majoritaires parmi eux (53% des journalistes pigistes, par exemple).
    Alors que la précarisation ne cesse du gagner du terrain dans la profession, c’est
    l’assurance de la double peine : la difficulté à trouver du travail et à joindre les deux bouts
    durant sa vie active, une pension de misère à la retraite !
    Alors que les suppressions d’emplois continuent à se multiplier dans nos entreprises, sous
    les vocables les plus divers, alors que de plus en plus d’entre nous se retrouvent déjà hors
    de l’emploi après 55 ans, vouloir faire cotiser plus longtemps les salariés est un non-sens
    absolu !
    Le SNJ, le SNJ-CGT et le SGJ-FO, vous appellent à vous mobiliser massivement en
    rejoignant la grève appelée à partir du 5 décembre, en participant aux
    manifestations organisées dans toute la France et aux assemblées générales de
    salariés qui auront à débattre de la suite du mouvement.
    A Paris, la manifestation partira à 14h de la Gare de l’Est en direction de la Place de
    la Nation.
    Paris, 2 décembre 2019

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.